Enseignement apprentissage du français en Algérie - Evaluation
Samedi, 03-Décembre-2016, 17:41
Bienvenue Visiteur | RSS

Le Francais Langue Etrangere en Algerie

Statistiques

En ligne: 2
Visiteurs : 2
Membres: 0

Evaluation

LES INSTRUMENTS DE MESURE
 « Un instrument de mesure est un ensemble d’items regroupés pour recueillir des données pertinentes quant au jugement à porter et à la décision à prendre. »Legendre
 C’est aussi toute activité réalisée en milieu scolaire pour collecter des informations dans un but d’évaluation.
   Ces instruments sont  l’examen, l’exercice, le test, la question… Le choix de l’instrument dépend de l’objet de l’évaluation
   Les instruments de mesure se répartissent en deux catégories :
A.   Instruments objectifs à réponses choisies
 Les questions appropriées sont les questions de sélection qui comprennent les questions à :
1. Le choix dichotomique :
Appelé également vrai ou faux, ce type d’item comprend deux réponses possibles entre lesquelles l’élève doit choisir. L’alternative telle quelle est définie dans sa formule originale ne devrait  Plus s’utiliser de nos jours. la raison est fort simple : l’élève a le choix d’une réponse possible sur   deux, soit  50 % de chances d’obtenir la bonne réponse. Pour éviter ce problème, on compense en fournissant à l’élève une 3ème possibilité de réponse en ajoutant «  non mentionné », « on ne sait pas ».
Exemple : le triangle isocèle a 3 côtés égaux.     VRAI     FAUX
2. Le  choix multiple.
 L’item à choix multiple comprend une partie initiale qui peut prendre la forme d’un énoncé incomplet ou d’une question suivie d’un  choix de réponses, généralement 4 ou 5, parmi lesquelles l’élève doit choisir une seule bonne réponse ou plusieurs bonnes réponses ou la meilleure réponse. Une réponse est juste, les autres sont des distracteurs.
 Exemple : Parmi les types d’évaluations énoncées, lequel a pour but la certification
 L’évaluation formative
 L’évaluation sommative
 L’évaluation formatrice
 L’autoévaluation
Ce type d’item permet de mesurer divers types d’apprentissage sauf la communication orale et la manipulation d’objets. Mais il se limite habituellement à la mesure des processus mentaux tels que la connaissance, la compréhension et l’application. Il est surtout pratique dans les cas de définitions, de différences, de
 discrimination, de généralisation, de relations de cause à effet.
 3 .L’item d appariement
L’appariement, aussi appelé  pairage ou association, permet de vérifier la capacité d’établir des liens. Il consiste à relier entre elles deux listes d’éléments, l’une étant considérée comme l’ensemble question et l’autre comme l’ensemble réponse. Ces deux listes ne doivent pas comprendre le même nombre d’éléments. On fournira généralement à l’élève plus d’éléments réponses que d’élément –questions pour éviter un pairage intuitif de sa part.
 4 .L’item de réarrangement ou à ordonnancement :
 Ce type d’item consiste à replacer dans un ordre logique ou chronologique une série d’éléments ou d’énoncés présentés dans le désordre. Cet ordre peut être même être suggéré à l’élève à l’aide de lettres ou de chiffres sous la forme d’un item à choix multiple.
 L’item de réarrangement peut être bénéfique en langue étrangère pour aller vérifier la performance discursive des apprenants, autrement dit l’ordre logique des idées (la cohérence) et l’utilisation adéquate des mots charnières (la cohésion).
 B. Instruments subjectifs à réponses construites
 Les questions appropriées sont celles de production qui comprennent les questions :
1. Classiques :
 1.1 - ouvertes courtes :
L’exemple le plus connu demeure les questions directes que l’enseignant pose à l’élève et qui demandent un mot ou quelques mots comme réponse. On privilégie ainsi le rappel des connaissances. Dans tous les cas, la réponse a été prévue par le rédacteur et est généralement précisée dans la clé de correction. On peut poser une question directe mais également demander de compléter une phrase ou de retrouver les mots qui ont été omis dans un texte. Dans ce cas, on parle de texte lacunaire ou de texte à trous : il s’agit d’un texte dans lequel on supprime des mots à intervalles réguliers (5 à 12) tout en laissant les première et dernière phrases intactes. Celui-ci reste l’item le plus représentatif du langage réel et vise spécifiquement la compréhension globale d’un texte écrit.
 1.2 -  ouvertes longues
 1.3 - ouvertes élaborées
 Ce type d’item porte sur une réponse plus ou moins élaborée à une question posée par l’examinateur. Elle
 permet de vérifier des habiletés mentales plus complexes qui exigent des efforts de réflexion et demande à l’apprenant d’organiser sa pensée et de l’exprimer de façon cohérente. On aborde alors l’analyse, la synthèse qui échappe le plus souvent aux questions de type objectif tout en vérifiant également la qualité de la démarche pour y parvenir. On y trouve des verbes comme :    «  discuter, expliquer, décrire, résumer, commenter, analyser, donner son avis… »
On associe l’utilisation des réponses élaborées aux habiletés productrices (communication orale et production écrite).
2. lacunaires : phrases, texte, schéma, B.D… à compléter
QUALITES D’UN INSTRUMENT DE MESURE
Un instrument de mesure s’il présente les critères suivants :
La validité : s’il mesure ce qu’il est censé mesurer.
 L’adéquation : s’il est adapté au but de l’évaluation
 La couverture : s’il porte sur l’ensemble de l’objet fixé.
 La longueur : s’il respecte une certaine longueur pour s’assurer de sa réalisation.
L’économie : s’il mobilise peu de moyens et peu de temps pour sa préparation, sa passation et sa correction.

 

Formulaire de connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Recherche

Copyright MyCorp © 2016